Sélectionner une page

Otoplastie ou oreilles décollées

Chez certaines personnes, les oreilles apparaissent « décollées » et sont alors source d’un complexe important, débutant souvent dès le plus jeune âge. Cet aspect peut être traité chirurgicalement. Il s’agit d’une intervention simple et très répandue dont les résultats sont excellents.

Dans certaines situations, l’assurance maladie peut prendre en charge une partie de l’intervention.

Plastie d’oreilles décollées : objectifs de la chirurgie

L’aspect décollé d’une oreille résulte de l’association de plusieurs anomalies qui doivent être corrigée :

  • Déformation du cartilage : plicature du cartilage
  • Taille trop importante de certains reliefs : diminution de certaines portions de cartilage
  • Angulation du lobe d’oreille : plastie locale

L’objectif final est bien entendu de replacer les oreilles dans une position anatomique.

Préparation à l’intervention d’otoplastie

Consultations préopératoires

Un minimum de deux consultations est nécessaire. Le chirurgien recherche les raisons qui poussent le patient à se faire opérer et recueille l’ensemble des éléments médicaux indispensables au bon déroulement de l’intervention. Un examen clinique permet de déterminer avec le patient les objectifs de la chirurgie et les gestes associés.

Choix concernant l’intervention

Le chirurgien décide avec le patient la technique qu’il souhaite :

  • Traitement non chirurgical earfold
  • Intervention par plicature du cartilage à l’aide du fils de suture
  • Intervention par incision du cartilage dite méthode de Jost

Chaque technique possède ses avantages et ses inconvénients. Le Docteur CHATEL vous expliquera en détails ces différents points en consultation.

Se faire opérer dans les meilleures conditions

Le patient doit être informé clairement des objectifs de la chirurgie et des cicatrices afin d’être opéré dans les meilleures conditions.

Il est souhaitable de ne pas réaliser l’intervention avant l’âge de sept ans (âge ou l’oreille atteint sa taille adulte) et en dehors de poussées de croissance (risque de cicatrices très inesthétiques voire chéloides).

Le tabac est une contre-indication formelle à ce type de chirurgie. Il est nécessaire de stopper toute prise de nicotine quatre semaines avant et quatre semaines après l’intervention au minimum (le seul substitut autorisé est la cigarette électronique sans nicotine).

La plastie d’oreilles décollées : intervention

La procédure se déroule sous anesthésie locale avec sédation ou anesthésie générale. Elle dure entre une et deux heures et varie selon la technique utilisée et la complexité du geste. Le chirurgien performe lui-même l’intervention des deux côtés en respectant ce qui avait été décidé avec le patient en consultation.

Il vérifie l’harmonie du résultat avant de réaliser sa suture.

Les fils utilisés sont résorbables et un drainage est laissé en place une journée si besoin.

Un pansement gras est appliqué sur les cicatrices et un bandeau de contention mis en place.

Otoplastie : suites opératoires

Durée d’hospitalisation

L’intervention se déroule en ambulatoire. Le patient est convoqué le jour du bloc quelques heures avant à jeun et ressort le jour même après contrôle du chirurgien.

 

Douleurs post-opératoires

L’intervention peut être douloureuse mais des antalgiques adaptés sont systématiquement prescrits pour soulager l’inconfort.

 

Plastie d’oreilles décollées : cicatrices

Les cicatrices sont placées derrière l’oreille (dans le sillon retro auriculaire) et sont très discrètes.

 

Consignes post-opératoires précoces

Les cicatrices doivent être lavées tous les jours sous la douche en faisant ruisseler l’eau et le savon avant d’être séchées avec une compresse propre. Le pansement peut être déballé avant ou pendant le douchage.
A la fin de la toilette, les soins sont réalisés quotidiennement à domicile par une infirmière ou par le patient lui-même selon un protocole établi par le chirurgien. Enfin le bandeau de contention est mis en place par-dessus les compresses. Ce dernier doit être lavé régulièrement (il n’y a aucune conséquence à ne pas le porter deux heures dans la journée).

Le premier rendez-vous de contrôle a lieu après une à deux semaines et c’est le chirurgien lors de cette consultation qui détermine si les pansements peuvent être arrêtés.

 

Consignes postopératoires à distance

Le bandeau de contention est porté quatre semaines au total jour et nuit puis deux semaines supplémentaires la nuit.
Des contrôles sont effectués à un mois, trois mois et un an post-opératoire.
Le résultat définitif de l’intervention peut être apprécié trois à six mois plus tard en raison de l’œdème post-opératoire.

 

Otoplastie : précautions post opératoires

La reprise de l’activité physique n’est possible qu’à quatre semaines post-opératoire (trois mois en cas de sport violent) en absence de problème de cicatrisation.
Le sauna, hammam, les bains y compris en piscine ou eau de mer ne sont possibles qu’après cicatrisation complète un mois après le geste.

Informations complémentaires sur la plastie d’oreilles décollées

Complications éventuelles

Comme pour tout geste chirurgical, une complication peut survenir (hématome, infection, désunion).

L’un des risques spécifiques de l’otoplastie est la récidive précoce. Il s’agit d’une complication rare survenant surtout chez les patients ne respectant pas le port du bandeau.

Plastie d’oreilles décollées : tarifs

L’intervention peut être partiellement prise en charge par la sécurité sociale.

Dans les autres cas, Il s’agit d’une chirurgie esthétique non remboursée. Les devis dépendront de plusieurs paramètres (choix de la structure de soins, de la chirurgie, de la complexité du geste) et seront fournis à la patiente en consultation.

Une grille tarifaire approximative est disponible sur le site.

Arrêt de travail

Lorsque l’intervention est prise en charge par l’assurance maladie, un arrêt de travail peut être justifié. La durée de celui-ci dépend de l’emploi et dure quelques jours en moyenne.

Dans les autres cas, aucun arrêt de travail ne peut être délivré. Il est donc nécessaire de prévoir un temps de congé après l’intervention. La durée de celui-ci dépend de l’emploi mais il faut prévoir quelques jours de repos.

La récidive

Elle peut survenir à de rares occasions lorsque les fils de suture se résorbent trop rapidement. Une nouvelle intervention permet de corriger cette récidive en reprenant les mêmes cicatrices.

Liens utiles

Le Docteur Harold Chatel

Chirurgien esthétique et plasticien spécialiste de la chirurgie du visage, pratique également des interventions de chirurgie de la silhouettte et de chirurgie du sein, exerçant à Paris 16ème.

Les autres chirurgies du visage

Rajeunissement du visage

Injection de graisse / lipofilling

Plastie du lobe d’oreille

Rhinoplastie

Chirurgie esthétique des paupières

Lipoaspiration du cou

Médecine esthétique